dimanche 30 septembre 2007

Sablés sucre roux et confiture prune-quetsches



Pour environ 8 à 10 biscuits, tout dépend de la taille de votre emporte piéce :

120 g de farine + 1 pincée de sel

40 g de sucre roux

60 g de beurre

1 oeuf

de la confiture prune-quetsches (ou tout autre de votre choix)




Mélangez la farine, le jaune d’œuf, le sucre, le sel et le beurre en petits morceaux.
Faites une pâte bien homogène, et étalez-la sur un plan de travail fariné.Réalisez des ronds de pâte avec un verre retourné ou un emporte pièce. Dans la moitié des ronds, faites un trou au centre. Disposez sur la plaque du four et laissez cuire 10 mn à four chaud th7.
Après la cuisson, badigeonnez les cercles entiers de confiture, posez un cercle troué, et comblez de confiture.
Réalisés et mangés dans la même journée, c'est pas du succés ça ?

Je tiens à préciser que je n'étais pas seule, l'Hom y a fait honneur avec le plus grand empressement !!!
Pour vous procurer cette préparation, c'est sur Gourmeticône !

vendredi 28 septembre 2007

Téquila !

Et pour conclure sur le Mexique, 2 cocktails à base de Tequila !




champ d'agave

De notre voyage nous avons ramené quelques souvenirs dont une bouteille de mezcal et une bouteille de Tequila. Toutes 2 sont des boissons alcoolisées élaborées à partir de l'agave. Il existe plusieurs sortes d'agaves et chacune produit un mezcal légèrement différent. La téquila est un mezcal provenant de la sève d'agave bleu dans la région de Tequila au Mexique. (bon à savoir : la norme mexicaine exige qu'au moins 51% de l'alcool d'un mezcal provienne uniquement de cette variété pour pouvoir recevoir l'appellation tequila !).

Les producteurs ajoutent une chenille du papillon ravageur de l'agave L'origine de cette pratique remonte à un homme nommé Jacobo Lozano Páez. En 1940, alors qu'il goûtait de l'agave préparée, lui et son partenaire trouvèrent que le ver changeait le goût de l'agave. Par contre, la tequila n'est pas autorisée (par la loi) à contenir le ver.
Tequila Sunrise
Verser dans un verre quelques glaçons.
Ajouter :
4 cl de Tequila,
8 cl de jus d'orange,
remuer, ajouter un trait de sirop de grenadine .
Tex mex cocktail

Verser dans un verre des glaçons, ajouter :
4 cl de tequila
3 cl de malibu,
6 cl de schweppes orange,
remuer, et ajouter un trait de sirop de menthe.

 
Guerrier Maya
Je ne figures plus sur blog-actu, (ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien et pas de nouvelle de Laurent !) donc n'hésitez pas à revenir me voir souvent et à laisser un p'tit commentaire !
Mexique, le jeu de balle, les hommes volants




Le Jeu de balle ou "juego de pelota" que l'on trouve sur les différents sites archéologiques s'appelait chez les Mayas Toltèques : Pok-ta-Pok . Le "Pok ta pok" est étroitement lié aux mythes de création, de la course du monde, et les contradictions entre naissance - décès, soleil - lune. Le jeu avait donc une signification aussi bien cosmique que rituelle et sacrificielle.


Ce terrain, ici à Chichen Itza est délimité par deux terrasses sauf aux extrémités, qui sont en forme de la lettre T majuscule,

ici, la tribune des "arbitres"




On peut observer des bas-reliefs qui représentent des joueurs de balle. Le terrain en lui même était dénommé " Tachtli " Il est doté d'une excellente acoustique et il est encore très bon état :146 m de long sur 37m de large, il représente, l'Univers, et la balle le Soleil. Les parties de jeux se déroulaient en fonction du calendrier astronomique afin d'y implorer et de satisfaire les dieux par des sacrifices humains.
La sculpture est aussi importante que l'architecture. On trouve des pierres sculptées ou des statues en place sur le sol ou bien tombées du haut des murs où elles étaient fixées par un tenon. Ces pierres avaient souvent le rôle de marqueur ou bien délimitaient le terrain. Elles peuvent être carrées, circulaires représentant souvent un joueur en action.
Le jeu avait donc une signification aussi bien cosmique que rituelle et sacrificielle. En son centre, sur chacun des deux côtés trônent deux immenses anneaux de pierre à 5 m de hauteur dans lesquels la balle de caoutchouc nommée " Kik " devait passer. Il n'en constituait pas moins un sport de l'élite, et aussi le prétexte sur des paris portant sur d'énormes enjeux : la vie ! décrivant la dualité entre les forces de la lumière et celles des ténèbres ( inframonde ) que représente le sous sol du jeu.



Voici un mini film de quelques secondes réalisé avec mon appareil photo numérique, représentant une reconstitution du jeux de balle à Xcaret. Chaque équipe de 2 à 12 joueurs devait se renvoyer la balle par l'anneau de pierre placée à 5 m ou 7 m de haut en employant selon les régions : les hanches, coudes, genoux où parfois les parties extérieures de la main et sans laisser tomber la balle par terre; ce qui mimait la course du Soleil.... Alternance des contraires qui rythme l'univers, passage de la mort à la vie, de l'obscurité à la lumière ..

(Source : Wikipédia, Mexique-voyage.com)



Dans un tout autre registre, nous avons assisté à un spectacle "d'hommes volants" :


c'est une cérémonie traditionnelle de la région de Vera Cruz, les cinq voladores grimpent sur un mât en bois à 25 mètres du sol sans aucune assurance ! Là, ils nouent une longue corde à leurs pieds et attachent l'autre extrémité de la corde au sommet du mât.Nos quatre danseurs attachés par la taille se jettent alors la tête en bas, dans le vide, ils font ainsi 13 tours qui sont équivalent au 13 mois du calendrier des Mayas qui multipliés par quatre Voladores représentent 52 ans : un cycle Aztèque et qui symbolise en même temps le cycle du début du lever du soleil jusque son coucher.
Pour réussir leur vol, il doivent saisir entre les pieds la corde qui les retient avant que celle-ci ne se tende.
Puis ils tournent autour du mât jusqu'à atteindre le sol, tandis que le musicien et chef après avoir tourné debout sur la mini plate forme du haut qui ne fait que trente centimètre de diamètre joue de la flûte et d'un petit tambourin pour implorer les dieux.

l'arrivée des voladores

la montée !

la descente


Des moments vraiment extraordinaires !

jeudi 27 septembre 2007

Souvenirs mexicains...



La fabuleuse pyramide de Chichen Itza, un monument très impressionnant et de toute beauté, malheureusement interdite de montée depuis 2 ans, (une touriste s'est tuée en glissant sur une marche usée)

l'observatoire astronomique, sur le même site,
encore une pyramide sur le site de Coba, observez un peu la pente,
vue de cette pyramide, la jungle à perte de vue,
vue du haut des marches, ça calme, hein ? photo prise par l'Hom, j'ai du rebrousser au tiers de la montée pour cause de vertige !

encore des ruines,


tête de serpent, détail d'un escalier,
des rencontres un peu déroutantes :




des baignades incroyables dans les eaux fraiches d'une rivière souterraine,





dans un cénote fermé ,(un cenote est comme une grotte dans laquelle il y a un bassin d'eau douce intérieur, et très souvent une ouverture vers le ciel pour permettre à la lumière d'y entrer.)


ou ouvert (là le plafond s'est effondré et git au fond du bassin)
Sourires d'enfants dans un village maya







A suivre...





mercredi 26 septembre 2007

Les vacances sont finies, c'est le spleen de la rentrée !

Voilà ce que fut une partie de mon quotidien... la suite plus tard !

samedi 15 septembre 2007

A mon tour de partir en vacances, destination le Mexique, pour 10 jours de repos bien mérités !!!


mardi 11 septembre 2007

Pastilla poisson-crevettes-courgettes

 de mon Hom !
J'avais donné "pour mission" à mon Hom de préparer ce repas, un dimanche ou je travaillais.
C'est une recette étape par étape que j'avais découpée il y a fort longtemps dans un Femme Actuelle, et j'avoues que malgré la difficulté pour un non-habitué de la cuisine, il s'en est fort bien tiré, bravo Mon Amour !!!
Les ingrédients :
une quinzaine de feuilles de brick
8 beaux filets de dorade (pour nous du colin)
500 g de crevettes cuites décortiquées (moitié moins pour nous)
4 courgettes moyennes
3 oeufs + 1 blanc
Coriandre, persil en bouquet
2 citrons
15 cl d'huile d'olive
100 g de beurre
3 gousses d'ail
1 CS de cumin en poudre
2 CS de safran
1/2 cc de piment en poudre
sel, poivre
Préparez une marinade en mélangeant 10 cl d'huile, le jus des citrons, la moitié des herbes ciselées, 2 gousses d'ail écrasées et 1 CS de paprika. Placez y les filets de poisson et les crevettes, salez, poivrez, laissez macérer 30 mn.
Pendant ce temps, faites cuire les oeufs 10 mn dans l'eau bouillante, coupez les cougettes en petits dés.
Chauffez 5 cl d'huile, faites revenir les courgettes avec 1 gousse d'ail, saupoudrez de cumin et de paprika pendant 7 à 8 mn. Hors du feu ajoutez safran et piment.
Laissez refroidir, et faites fondre le beurre à feu doux, puis laissez tiédir.
Préchauffez le four th6 (180°).
Enduisez un grand plat rond de beurre fondu, placez 5 feuilles de brick en les faisant se chevaucher, tout en les enduisant de beurre fondu.
Déposez les crevettes marinées,puis 2 autres feuilles de brick.
Ajoutées les courgettes, puis encore 2 feuilles, en n'oubliant pas à chaque fois de la badigeonner de beurre !
Ajoutez les filets de poisson ainsi que les oeufs durs hachés. Parsemez de fines herbes ciselées. Repliez les feuilles de brick qui débordent vers l'intérieur et badigeonnez les de blanc d'oeuf.
Posez les feuilles de brick restantes, beurrez toute la surface, enfournez 25 mn.

Je m'apperçois en recopiant la recette que c'était un sacré défi que je lui avais lancé, et malgré un petit "cafouillage" au niveau du placement des feuilles de brick il s'en est remarquablement sorti ! c'était vraiment délicieux, il va sans dire que ce fut notre seul et unique plat, juste suivi d'un petit sorbet pour faire digérer...

Un délice, à refaire sans hésiter !
A servir avec un petit vin blanc fruité ou un Côtes de Provence
Gâteaux polenta choco-framboises

Une recette repérée il y a fort longtemps sur le blog "Trop bon" de Ptite marmotte, réalisée pour terminer mon paquet de polenta avant le grand départ dimanche (trop hâte !). Pour la version originale, c'est ici clic !

Les ingrédients pour 6 petits gâteaux :
- 3/4 l de lait
- 50 g de cacao en poudre
- 50 de sucre
- 100 g de brisures de framboises surgelées
- 125 g de polenta

Mettre le lait à bouillir, comme pour faire un chocolat chaud ; ajoutez le cacao, le sucre et framboises. Portez le tout à ébullition, puis versez la polenta en pluie dans le liquide bouillant en remuant bien. Remuez jusqu'à épaississement ( variable selon la marque de polenta choisie... ) Versez la polenta dans des moules à muffins en silicone et laissez refroidir avant de dévorez !

Après démoulage, je les ai servis décoré d'une framboise, et nappé de danette au chocolat blanc, huuum, un régal ! merci Ptite marmotte !!!

jeudi 6 septembre 2007

Moelleux carottes-cumin-cannelle

Petits moelleux carottes cumin-cannelle


J'avais vu grâce à Tiusha et à son superbe gâteau à la rose et au safran, que Lory avait organisé un petit jeu sur le thème des recettes sucrées et épicées, heureusement la date limite pour lui apporter notre recette a été repoussée le 8 septembre, ouf, je suis dans les temps !!!

J'ai choisi de confectionner des petits gâteaux à la cannelle et au cumin.
Pour une huitaine de ces petits moelleux :
- 90 g de farine
- 1 carotte
- 60 g de sucre
- 50 g de beurre
- 1 CS de miel
- 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs
- 1/2 cc de cumin en poudre
- 1 cc de canelle en poudre
- 25 g d'amandes en poudre
- 25 g de noisettes en poudre
- 2 CS de marmelade d'oranges amères.

Epluchez et rapez les carottes. Mélangez les oeufs avec le sucre, puis ajoutez la farine et la levure. Versez le miel, les épices, les fruits secs en poudre, puis la marmelade et en dernier les carottes. Mélangez bien, versez dans des petits moules et faire cuire environ 20 mn à four th6 préchauffé.
 

Au final, des petits gâteaux, vraiment tres moelleux, délicieusement parfumés, un régal, dommage qu'ils ne rendent pas aussi bien en photo, car ils sont vraiment succulents !!!

mercredi 5 septembre 2007

Cocktail au Chum et petit repas asiatisant

A faire de préférence avec le Chum Chinois de la marque "Mei Kuei Lu Chiew" parfumé à la rose, il exhale un parfum des plus délicats !
Pour 2 verres :
- 1 cm de Chum (alcool de riz) au fond du verre (oui, oui, ça suffit, 54° tout de même !)
- 1 cm de grenadine , c'est facultatif, c'est pour renforcer la couleur
- compléter le tout avec du jus de litchi.
- Ajouter 2 litchis congelés dans chaque verre en guise de glaçon.
Régalez-vous et surtout souvenez-vous, l'abus d'alcool est dan gereux pour la santé !

Ici dégustés avec des petits crackers japonais.

Ce petit cocktail était suivi d'une salade thaï de papaye verte,


de nems maison porc-poulet,

et d'un petit pudding à la mangue acheté dans mon épicerie exotique habituelle , j'adore !!!

Un délicieux petit repas, tout en couleurs et riches en saveurs !

Wraps tout en couleurs

Wraps tout en couleurs

J'en avais déjà réalisé pour une rencontre bloggeuse, et j'en ai refait dernièrement lorsque mon cousin est venu passer quelques jours de vacances, ils ont fait l'unanimité, tout y est parti !

Wraps roses au salami :
Prendre des tranches de pain de mie, couper les contours, les aplatir à l'aide d'un rouleau à patisserie. Les beurrer, les recouvrir de rondelles de salami (coupées tres fines si possible) en les faisant se chevaucher, d efaàon à bien couvrir la tranche de pain.
Rouler très serré, (perso je m'aide de ma natte à sushi), filmer, mettre 20 à 30 mn au congel pour les durcir, se sera plus facile à couper plus tard !

Wraps orange et vert, saumon-guacamole :

Même méthode que précédement, sauf que là on badigeonne de guacamole un peu relevé, on rajoute des tranches de saumon, on film, on congéle !
Ils peuvent être stockés ainsi au congélateur, ou alors ressortis 30 mn plus tard, coupés en rondelles, pour un apéritif ou un pique-nique.